Mission archéologique française de Klimonas

La fouille de Klimonas devrait permettre d'écrire une nouvelle page de la préhistoire chypriote.

Les fouilles menées sur le site archéologique de Klimonas ont démontré que des communautés villageoises s'étaient établies à Chypre entre 9 100 et 8 600 ans avant J.-C., soit seulement quelques siècles après que les premiers sédentaires du néolithique ont commencé à cultiver des céréales sauvages au Proche-Orient (aux alentours de 9 500 avant J.-C.)

Les archéologues ont trouvé sur le site les restes d'un bâtiment collectif en terre crue de 10 mètres de diamètre, semi-enterré, qui devait servir à rassembler les récoltes communes et autour duquel se regroupaient des constructions domestiques. À l'intérieur, ils ont mis au jour quelques offrandes votives, comme des flèches en silex ou des perles de pierre verte, ainsi que des outils similaires à ceux que l'on trouve sur les sites néolithiques contemporains du proche continent. Des restes de graines carbonisées de plantes locales et de céréales introduites depuis les côtes levantines (comme "l'amidonnier", l'un des premiers blés introduits du Proche-Orient) ont été également retrouvés à Klimonas.

klimonas 3 350Le MAE, l'Ecole Française d'Athènes et le Muséum national d'Histoire naturelle de Paris participent au fonctionnement de la mission. Le Département des Antiquités de Chypre supervise en permanence les travaux. Une nouvelle campagne de fouilles débutera au printemps 2013.

Directeur des fouilles : Jean Guilaine

Le site est ouvert au public.

En savoir plus